logo agria grand est

Cette enquête est proposée par AGRIA GRAND EST dans le cadre d’une étude commanditée par GRDF.

L’objectif de cette enquête est d’établir une cartographie des usages du CO2 dans le Grand Est (typologie, qualité, type de stockage, tendance à venir). De plus cette enquête inclue une partie sur la sensibilité au CO2 biogénique.

 

En 2021 sont comptabilisées 49 unités de méthanisation en injection de biogaz dans le réseau Grand Est. Ce panel d’unité de méthanisation génère du biogaz ainsi que des externalités positives connues (traitement des effluents agricoles, production d’amendement organique, production d’emplois…). Cependant certaines externalités ne sont pas encore bien définies et mériteraient un approfondissement.

Après l’étape de méthanisation, le biogaz généré est épuré pour former du méthane (produit attendu) et un gaz riche en dioxyde de carbone (coproduit) envoyé actuellement à l’évent de l’épuration.

En parallèle, dans le monde agricole et agroalimentaire, l’usage du CO2 est courant et ce sous différentes formes et pour différents usages. Ce CO2 est généralement issu de ressources fossiles. Ainsi GRDF a commandité Agria Grand Est d’établir une cartographie des usages du CO2 en Grand Est. L’objectif est la qualification et la quantification des usages du CO2 dans le secteur agricole et agroalimentaire. Remplacer le CO2 « fossile » par du CO2 biogénique issu de méthanisation territoriale, permettrait de limiter l’impact environnemental d’une part de ces unités de méthanisation et d’autre part des secteurs agricoles et agroalimentaires.

Pour accéder au questionnaire, cliquez ici.

Votre contact :

Katia LANNUZEL

Chargée de mission

Mobile : 06 37 81 51 56

Email : katia.lannuzel@iaa-lorraine.fr